Jour 21 : San Francisco

Encore une magnifique journée sur SF. Nous décidons ce matin de ne pas mettre le réveil, mais nous nous réveillons quand même à 8H.

Si je vous dis  » la maison bleue  » ça ne vous dit rien ? Maxime Le  Forestier, sa chanson San Francisco, fait référence à cette maison bleue, où il a vécu pendant les années 60. Voilà, nous voulions la voir, car j’écoute depuis toute petite cette chanson parmi tant d’autres de cet artiste…(Merci maman pour nous avoir fait écouter en boucle son CD !).
image

image

 

Puis nous faisons un petit détour sur Alamo Square, voir les « Painted Ladies » , qui sont ces magnifiques petites maisons en premier plan, et la ville derrière. Nous déjeunons tout près d’ici.
image

image

 

Nous allons ensuite dans Castro qui est le quartier gay de la ville, des boutiques assez explicite nous font sourire. Nous marchons pas mal pour rejoindre le fameux quartier hippie. Honnêtement, on dirait que le quartier s’est figé dans les années 60, même les plus jeunes sont habillés comme avant, avec les lunettes rondes, le bandeau autour de la tête, les cheveux longs et la cigarette qui sent la nature…Ca sent PARTOUT !!
image

image

image

 

Il y a un petit institut de beauté, arrêt oblige pour faire mes ongles ( la vraie fille !), une manucure à 9,50€ avec le vernis, ça vaut le coup !

Nous nous baladons de magasins en magasins, de curiosités en curiosités, ceux ci regorgent de bibelots des années 60.

 

En fin d’après midi, nous retournons faire les magasins, puis direction le bord de la baie à Fort Mason, pour retrouver les quelques 38 foodtrucks.. Le choix est vaste ! Nico opte pour les nouilles à l’ail et boeuf à la citronnelle, quant à moi je prendre une briochette farcie aux légumes et une salade d’épinard. On se régale et nous profitons la vue qui s’offre à nous en face du Golden Gate. Les derniers moments..
image

image

image

 

Nous rentrons faire la valise..C’est la fin. On peut faire un bilan de ce voyage.

Nostalgie, mais surtout fierté d’avoir réussi à faire absolument tout ce que nous voulions faire, acheter tout ce que nous voulions acheter.. C’était des vacances no limit. Ce voyage nous a couté très cher, mais ça en vaut 15 fois la peine !

Merci d’avoir suivi nos aventures, puisque vous étiez un peu plus d’une trentaine, en moyenne, par jour à me lire ! J’ai essayé d’écrire tous les soirs le récit de la journée. J’espère vous avoir donné envi de faire l’Ouest américain, même si les USA divisent les uns et les autres, c’est quand même à faire, les américains sont plus avenants que les français et de loin ! Ils vous voit avec une carte à la main, directement ils viennent vous aider, même vous accompagner. Beaucoup d’entre eux, nous ont confiés être plus accueillant, souriants et chaleureux que les américains de la côte Est, chauvinisme ? Chacun défend son pain, c’est normal. Dans tous les cas, ils l’aiment leur pays, ils le défendent, ils l’affichent jusqu’à mettre des drapeaux partout sur leurs maisons…

En tout cas, nous aurons côtoyé, grâce à « Air Bnb », un jeune couple, des lesbiennes, un gars célibataire, une grand mère vivant seule, une russe naturalisée, un couple mariés depuis 45 ans… Tout ces points de vus sur leur pays, leur ville, leur quartier; toutes ces adresses, ces conseils, ces anecdotes, ces feelings,  on ne peut pas les acheter. Vous pouvez décider de faire ce voyage rien qu’en dormant à l’hôtel, mais vous n’aurez pas tout ça, surtout que tout l’intérêt d’un road trip, c’est le côté humain du voyage. Enfin, ça c’est notre vision des choses avec Nico. Nous avons aussi fait des motels, car c’était à chaque fois des endroits dépourvus de maisons d’hôtes, mais le confort est 10 fois mieux chez l’habitant qu’à l’hôtel ( exception pour le Bellagio à Las Vegas ), et en plus on capte mieux le WIFI dans une maison que dans un complexe hôtelier !
image

image

 

Voilà, demain nous décollons à 17h30 de San Francisco, il nous reste donc une demie journée pour tout boucler !

 

 

Jour 20 : San Francisco

Après une bonne nuit de sommeil, nous nous réveillons tôt pour aller à Alcatraz. Pas le temps de petit déjeuner, nous sommes déjà en retard et il ne faut pas louper le ferry !  Le temps est nuageux et humide mais il y a du ciel bleu, tant qu’il ne pleut pas, ça va.
image

image

La traversée en ferry dure 12 min, c’est très rapide et impressionnant. Je ne sais pas vous, mais avant de partir aux USA, nous avions vu à la télé le film « Les échappés d’Alcatraz » avec Clint Eastwood , le film est hyper réaliste, puisque il relate l’histoire vraie des 3 échappés de la prison, sans qu’on ne les ait jamais retrouvés.
image

image

image

image

 

L’île est seulement à 2 km de la ville, mais l’eau étant gelée et les courant extrêmement forts, il était impossible de s’y échapper. Quand nous rentrons à l’intérieur du bâtiment des prisonniers, les cellules sont collées et si petites ! De leurs cour de « récréation », comme ils l’appellent, ils pouvaient y voire la ville de San Francisco de très près, mais en même temps si loin, on se dit que ça devait être mentalement dur pour eux, de voir la liberté au loin, mais se savoir condamné içi..
image

image

image

image

 

Nous avons le droit à une visite guidée via un audio tour de 45 min, on a trouvé ça super, car c’est inclue dans le prix du billet, mais aussi c’est très bien relaté avec, notamment, des témoignages d’anciens prisonniers, gardes et proches de ces derniers. Nous y avons appris pas mal de choses.
La cellule d’Al Capone est en face de nous !
image

image

image

image

image

image

 

Rentrés sur San Francisco, nous allons rendre notre voiture, en 2 min chrono c’était fini. Nous allons ensuite faire les magasins sur Market St pour enfin prendre le tram jusqu’à Fisherman’s Warf. On a un temps de rêve !
image

 

Nous avions fait à l’aller que une minuscule partie de ce quartier, car nous y avions loué nos vélos. Mais là, nous faisons tout le reste et c’est très mignon avec une chouette ambiance. Nous trouvons encore un peu de déco pour chez nous =)
image

image

image

image

image

image

 

Ce soir nous mangeons une spécialité locale : Le clam chowder bread bowl . C’est une soupe de palourde dans un pain rond. C’est pas mal et ça change des burgers !
image

Nous rentrons nous coucher pas très tard…

 

 

 

Jour 19 : Los Angeles, Route California 1, San Francisco : 6000 km au compteur !

Ce matin, le réveil est difficile, mais d’un autre côté, nous sommes aussi contents de rentrer passer les 3 jours qui nous restent sur  San Francisco. Nous ne regrettons pas une seconde d’avoir fait notre road trip dans ce sens là, plutôt que dans l’autre. Alors, oui c’est vrai la météo ne sera pas clémente avec nous, mais nous aurons eu tout de même, la chance, d’avoir sur 3 semaines, que 2 jours de nuages ( que le matin) et une température moyenne de 29 degrés tous les jours !

En attendant, nous prenons la route pour la Pacific coast highway puis la route California 1. Celle ci longe la côte californienne et les paysages furent incroyables. Nous avions hésité à la faire ,car ça rallongeait beaucoup le trajet, et puis, aux vues des nombreux commentaires sur internet, on s’est dit que c’était quelques heures en plus pour ravir notre curiosité.
image

Premier arrêt furtif à Santa Barbara pour le petit dej, nous avions trouvé sur internet rapidement ce matin une adresse, c’était décevant…
image

image

image

Nous reprenons la route pour longer la côte pacifique, de là, nous apercevons sur une colline, le fameux château Hearst Castle où notamment Lady Gaga y fit un de ces derniers clip.

Alors, à force de me répéter, vous allez tous croire que je suis naïve et m’émerveille pour un rien. Mais franchement, c’était MA-GNI-FI-QUE, des falaises à pertes de vus, des otaries, des écureuils, des zèbres ( sisi !) et enfin … des BALEINES ! Pas une seconde nous avons regretté de faire cette route, on conseille même d’y rester 2 jours.
image

image

image

image

Du côté de Big Sur, des kilomètres de plages et de forêts, des ponts entre 2 falaises, le vent et nous. Au large, on pouvait apercevoir des geysers de tous les côtés, les baleines sont là, nous pouvions voir leurs queues sortir de l’eau. Il faisait frais, mais il faisait beau, donc ce n’est pas gênant. On voit beaucoup de camping-car s’installer sur la plage.
image

image

image

Sur cette photo, ce sont des milliers d’oiseaux sur un banc de poisson. Je vous laisse imaginer l’odeur !
image

image

Puis nous passons la petite ville de Carmel, elle a des allures anglaises avec tous ses petits cottages « So British » ! Ensuite c’est moi qui conduit pour la première fois ici. Nico est fatigué, et même si ça ne m’enchantent pas trop de conduire une automatique et en plus de me coltiner le périf de San José et San Francisco, pas trop le choix ! Mais je m’en sors pas mal ! Nous voici dans la ville de Monterey, connu pour son aquarium, ça ne nous intéresse pas et traçons notre chemin jusqu’à San Francisco, où le ciel semble couvert…
image

Nous arrivons enfin vers 19H ce soir, et sommes au coeur de San Francisco sur Mission St, l’appart’ où nous logeons est très mignon, belle déco et hôtes hypers sympa ! Ils nous conseille un petit resto français ( pas très origninal), et on se fait avoir, nous avions envi de fromage et salade. Pour 40 euros, on aura eu une cuillère à café de rillettes, de pâté à la canelle et 3 bouts de fromage.. Nico est en manque de Rebloch’ et autres fromages de sa Savoie …

 

Demain ils annoncent de la pluie, c’est méga top car on va à Alcatraz, on sera dans une ambiance…humide !

Ah et nous rendons notre titine demain, elle aura bien roulé avec nous, puisque nous avons fait 6000 km !! Elle va nous manquer..

Bisous !